• 451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s'enflamme et se consume. Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif.
    Montag, le pompier pyromane, se met pourtant à rêver d'un monde différent, qui ne bannirait pas la littérature et l'imaginaire au profit d'un bonheur immédiatement consommable. Il devient dès lors un dangereux criminel, impitoyablement pourchassé par une société qui désavoue son passé.

    Très bon livre, je l'ai lu il y a quelque temps, lorsque j'étais encore étudiante ! J'avais beaucoup apprécié. Dans une société futuriste où l'abrutissement intellectuelle est cautionné par le gouvernement, un « pompier » va se retrouver dans un conflit intérieur, suivre la meute ou choisir d'avoir sa propre opinion, au péril de sa vie. Un roman intemporel, écrit en 1953, encore et toujours d'actualité, une critique de la société. Ce roman a été pour moi une vraie révélation. Un classique ! A

    Fahrenheit 451 de Ray Bradbury
    Pin It

    35 commentaires
  • Et voilà, je suis encore dans la merde, et je ne sais même pas comment j'ai fait pour m'y mettre à ce point ! En fait si, j'ai bien une petite idée... C'est mon foutu caractère qui m'y a mis. Résultat on vient de me sortir d'une cage pour me donner des coups de fouets, et ces connards se sont fatigués avant moi. Maintenant je suis attaché avec des chaînes sur ce putain de poteau dans le désert d'une planète que personne ne connait et dont les seuls habitants sont des bêtes féroces nommé Ferox... Je vous l'ai dit je suis dans la merde jusqu'au cou !

    Intro que j'ai fait pour NGM et ma fois j'aime bien, ça vous donne une idée du style de Sven ;).



    Le faucheur

     

    Sven Tveskoeg est un tueur féroce et la pire tête de mule de l'empire. Il n'est humain qu'à 98,2%, le reste lui permettant de guérir d'atroces blessures en un temps record... C'est sans doute pour ça que l'empereur l'a repéré et l'envoie rejoindre le corps d'élite de son armée : les Faucheurs ! Là, on lui offre une nouvelle vie... en échange d'une mission. Ou plutôt un baroud d'une extrême violence hurlée à un rythme effréné. Au coeur de cet ouragan de métal et de feu que seuls le sexe et le péché viennent parfois apaiser, Sven comprend vite qu'il n'est qu'un pion dans un jeu mortel. Et les pions ont une fâcheuse tendance à être sacrifiés. Mais Sven Tveskoeg emmerde les règles : il crée les siennes. Et les échecs, c'est pas pour lui.

    Un livre de pur SF, pas pour les fillettes si je peux me permettre ! ;)
    Violence, sexe, manipulation politique et guerre humains-machines.
    Très bon divertissement, mais attention derrière cette tête brulée de Sven, un complot beaucoup plus gros que lui ce prépare. On accroche immédiatement à cette forte tête et son bras d'acier. A lire mais, âme sensible s'abstenir !



    La Bande-Annonce est disponible ici. A



    Offensif

     

    Le lieutenant Sven Tveskoeg n'est humain qu'à 98,2 %. Le reste lui permet de guérir rapidement des blessures les plus graves. Il y puise aussi sa force redoutable et d'inquiétantes tendances sociopathes. Un vrai dur à cuire au tempérament explosif, plus revanchard que les pires soudards de la galaxie : des qualités que toute bonne société condamnerait.
    Mais heureusement, Sven appartient à l'empire d'Octo V : machine, enfant, Dieu, bref, le mal à l'état pur. L'empereur s'est personnellement penché sur son cas et l'a intégré aux Faucheurs, un corps d'élite qui a pour fonction de tuer et de mourir à sa propre gloire.
    Voilà donc Sven et ses Aux' en route pour le monde artificiel d'Hekati, à la recherche d'un citoyen disparu de l'Union Libre - empire plus vaste et plus avancé technologiquement que celui d'Octo V. Mais à Hekati, on ne peut se fier à rien ni à personne. Et on dirait que quelqu'un veut la peau de Sven.
    La routine, quoi.

    Sorti simultané (enfin presque) du deuxième tome chez Bragelonne (grand format) et du 1er chez Milady (petit format).

    J'ai commencé ma lecture hier soir...

    Et je ne suis pas déçu !! Quel plaisir de retrouver Sven et ces Auxiliaires. On retrouve son humeur massacrante et ces répliques cinglantes. Il est toujours aussi violent mais, on le découvre beaucoup plus attaché à ces soldats qu'il ne laisse paraitre. Une nouvelle mission leur ait confié et de nouveau cela s'annonce difficile.

    Notre équipe est vraiment dans de sales draps et ils risquent plus que jamais leur vie. Trois d'entre eux vont même avoir très chaud, mais je ne vous dis pas qui, ce serait gâcher le plaisir. Les combats prennent une ampleur très intéressante et dans certains passages on s'imagine dans Star Wars. Bref un très bon roman, très divertissant, si vous voulez vous vider la tête c'est le roman idéal.

    Les chapitres sont court ce qui permet une lecture rapide, c'est un bon point.



    Le spot radio est à écouter sur le blog ici. A



    Le Jour des damnés

     

    Sven est une machine à tuer surhumaine.
    Il a survécu à tous les dangers d'un univers hostile. Il est le premier à reconnaître que ce n'est pas grâce à son intelligence. Ni à la chance : il n'attire que les ennuis. Peut-être est-il resté en vie par pur esprit de rébellion ? De toute façon, Sven ne se pose pas ces questions. Il va prendre un repos bien mérité sur la planète capitale Farlight et rendre visite à de vieux amis et à leur fille Aptitude, dont il a assassiné le mari... et qui, depuis, ne rêve que de lui. Le répit est de courte durée : une guerre civile éclate. Et, derrière les intrigues et les trahisons qui menacent le règne d'Octo V, se tapit un empire galactique doté d'une technologie divine et du sens moral d'un enfant de six ans.
    Sven n'aime pas tellement les vacances, en fait.

     

    Un troisième tome un peu décevant. Sven est fidèle à lui-même mais il se retrouve dans des situations pas possibles, il fait de son mieux pour rester en vie et ne pas mettre (trop) la vie de ses amis en danger. Le problème c'est qu'il se passe trop de chose et on ne comprend pas tout, comme Sven d'ailleurs. (Ou comme Hurley dans Lost quand il raconte se qui c'est passé sur l'ile à sa mère, a un moment il dit qu'il ne comprend pas tout, heureusement nous non plus...)

    Entre Octo V, la brigade du Loup, l'U/Libre, les Exaltés, les Exarches, les manipulations des uns et des autres, les retournements de situations, etc, on s'y perd vite. En plus Sven a la fâcheuse habitude de promettre à toutes les femmes avec qui il couche qu'il va les sortir de leur misère... C'est un peu agaçant. Les Aux' apparaissent tard dans le roman c'est dommage, j'aurais aimé qu'ils arrivent plus tôt, mais c'est un plaisir de tous les retrouver. Par contre la fin m'a beaucoup déçu, on a l'impression que le sous-titres c'est « Et les aventures continus »...

    Certains passages sont trop gros pour Sven alors qu'on les devine depuis deux pages et à l'inverse certains retournements sont tellement étonnants qu'on a un peu de mal à y croire. Bref un troisième volume en dessous des deux autres, mais toujours ravis de retrouver Sven et les Aux'. On a l'impression que l'auteur à écrit ce tome sous la pression est on ne retrouve pas ce qui fait le carton du 1er.



    Le début de ce tome est dispo ici. A


    L'un des répliques du tome 3 que j'adore (Sven à Leona) :

    "- Je vous le dois, sans doute.
    -
    Vous me devez quoi ? demande-t-elle, étonnée.
    - Une mort sans bavure... Si on se fait coincer et qu'on va mourir ou être capturés, je vous tuerais moi-même, plutôt que leur laisser ce soin.
    -
    Sven, vous ne savez pas comme vous me rassurez.
    Maintenant, je sais qu'elle se moque de moi."

    Edit : Sven est votre ami ! ! De la bombe !

    Pour découvrir une interview fort intéressant de l'auteur c'est sur le site Fantasy.fr.

    Tome 1 : Le faucheur - Parution 25 janvier 2008
    Tome 2 : Offensif - Parution 6 janvier 2009
    Tome 3 : Le Jour des damnés - Parution 22 Janvier 2010
    Tome 4: En cours d'écriture

    Pin It

    56 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique