• Sans répit (KGI - 5) de Maya Banks

    Grace Peterson fuit sans se retourner. À ses trousses, un mystérieux groupe militaire déterminé à tirer parti de son extraordinaire pouvoir de guérison. Et, maintenant qu'elle a perdu son seul garde-fou, le lien télépathique qui la rattache à sa sœur, elle reste sans défense. Rio, le plus implacable des membres du KGI, se charge de retrouver Grace et de la sauver. Mais rien ne prouve qu'il saura guérir cette femme blessée et traumatisée. Sans compter que les criminels qui traquent Grace ne sont pas près de laisser échapper leur proie...

    Alors que l’histoire de Grace pourrait être une pâle copie de celle de Shea (même trame, même capacité de l’héroïne) et bien il n’en est rien. L’auteure réussi une fois de plus à surprendre. On retrouve Rio et son équipe près à retrouver la jeune femme. Cette dernière est à l’article de la mort, affaiblie par les mauvais traitements à répétition qu’elle a subi. On comprend d’ailleurs bien mieux la différence entre son don et celui de sa sœur Shea. Si l’ainé peut atténuer temporairement la douleur, la cadette elle aspire complétement les blessures et maladie pour les prendre à son compte. J’ai une fois de plus été touchée par le personnage féminin, brisée par les épreuves qu’elle a enduré mais qui refuse de se laisser abattre par qui que ce soit. Alors qu’avec Shea son don était très présent, ici Grace a justement perdu sa capacité à la télépathie et celle à soigner lui a presque coûté la vie. C’est donc une jeune femme faible physiquement que retrouve Rio. Ce dernier n’hésite pourtant pas à la malmener pour la faire évoluer, il la pousse à ce rebiffer. J’ai apprécié en apprendre plus sur le passé de Rio. On découvre un homme au passé sombre, membre du KGI sans être vraiment totalement sous ces ordres, lui et son équipe sont fidèles aux frères Kelly sans pour autant leur accorder une confiance aveugle.

    La relation entre Rio et Grace est touchante, la jeune femme a besoin d’une raison valable pour se battre. Rio va lui donner cette raison, il va la pousser à s’endurcir. D’un autre côté, il lui offre ce qu’elle n’a jamais eu, la tendresse et la douceur. Elle n’avait jamais compté pour personne sauf sa sœur. Leur rapprochement se fait en douceur, il l’apprivoise, lui laisse le temps. J’ai trouvé leur relation particulièrement belle, ils prennent la mesure de leurs sentiments et s’en accommode, ils saisissent leur chance.

    L’action est bien sûre présente, il n’y a pas de temps mort. La fin du roman est haletante. Encore une fois c’est une aventure captivante. On découvre un peu plus les autres membres du KGI qui ne font pas parti de la famille Kelly. C’est un parfait compromis entre romance et suspense. Une série efficace et qui ne fait qu’augmenter en qualité.

    Edition : Milady – Collection : Suspense - Date de parution : 20 février 2015 - Pages : 504 pages - Prix : 7.90€

    Chronique Place to Be

    Pin It

    votre commentaire
  • KELLY GROUP INTERNATIONAL (KGI) : GROUPE D'INTERVENTION FAMILIAL SPECIALISE DANS LES MISSIONS MILITAIRES A HAUT RISQUES.

    Quand Nathan Kelly était en captivité, c'est sa voix qui lui a permis de survivre. C'est cette femme qui l'a aidé à s'échapper. À présent, Shea a besoin d'aide. Les hommes qui le poursuivent ne reculeront devant rien pour utiliser ses capacités uniques. Mais la jeune femme refuse d'entraîner Nathan de nouveau en enfer. Elle ne comprend pas que pour le soldat, l'enfer consisterait à ne plus jamais la revoir elle : son ange, la voix qui l'a sauvé des ténèbres.

    Laissé prisonnier à la fin du tome précédent, on retrouve Nathan torturé et à deux doigts de mourir. Il a perdu la quasi-totalité de son équipe, tous tués sous ses yeux. Il n’espère qu’une chose : mourir pour ne plus souffrir. La première partie du roman est difficile. On partage la douleur du soldat et on suit sa captivité avec un pincement au cœur.

    La grosse surprise du roman c’est qu’un élément fantastique est au cœur de l’intrigue. J’avoue avoir été surprise car je ne m’attendais pas du tout à cas, mais l’auteure amène cela de façon habile. La série prend une nouvelle ampleur avec ce tome. L’intrigue est complexe et prendra certainement plusieurs volumes pour se résoudre. C’est une enquête vraiment captivante aux rebondissements multiples.

    La relation entre Nathan et Shea est touchante. Elle le sauve de la folie et de l’horreur puis c’est à son tour de la sauver et la protéger. Leur lien particulier (je n’en dirais pas plus pour ne pas spoiler) leur confère une intimité alors qu’ils ne se sont jamais vu. Leur rapprochement physique lorsqu’il a lieu est logique et naturel, surtout après ce qu’ils ont traversé. Nathan n’était pas l’un des personnages des plus charismatiques, mais les épreuves qu’il endure vont le façonner. Son retour auprès des siens est difficile. Il ne supporte plus d’être enfermé, dort très mal et il ne retrouve pas la complicité qu’il avait avec sa famille. C’est un homme brisé qui n’arrive plus à communiquer. Il est aussi abimé de l’extérieur que de l’intérieur. Les tensions avec son frère jumeau Joe sont les plus ardus à gérer.

    Shea de son côté est une jeune femme forte qui n’a confiance en rien ni personne. Elle a appris très jeune à se débrouiller seule. Elle souffre néanmoins de la séparation d’avec sa sœur.

    Pour conclure, j’ai passé un excellent moment aux côtés de Nathan Kelly. L’intrigue général s’épaissie et évolue, c’est un tome charnière dans une série qui va certainement prendre de l’ampleur. J’étais pourtant déjà fan de la série mais ce quatrième tome est à la fois surprenant, captivant et en même temps déroutant. C’est pour moi le meilleur jusqu’à maintenant. J’attends de pied ferme le prochain roman !

    Editeur : Milady – Collection : Suspense – Date de parution : 05 décembre 2014 – 600 pages – Prix : 7,90€

     

    Chronique pour Place to Be

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique