• Twilight « dixième anniversaire » / À la vie, à la mort, écrit par Stephenie Meyer

      

    Pour fêter comme il se doit cet anniversaire, Black Moon vous dévoile une édition double de Twilight, qui associe à l’histoire d’amour culte une réécriture complète du roman signée  Stephenie Meyer intitulée « À LA VIE, À LA MORT ». Audacieuse, surprenante, celle-ci réinvente l’histoire en inversant les genres des personnages : c’est l’histoire d’un jeune adolescent Beau qui tombe amoureux d’une vampire Edythe … 

    Dix ans déjà. Et oui, il y a dix ans, le monde s’enflammait pour l’histoire d’amour impossible de Bella et Edward. L’histoire intemporelle des deux adolescents venant de mondes différents et faisant face aux dangers ensemble, baignant dans un amour inconditionnel et éternel, a fait vibrer plus d’un cœur, couler beaucoup d’encre pour au final se voir adapter au cinéma en cinq films devenus quasiment cultes pour toute une génération. Une réédition donc méritée à mon sens et pleine de bon sens lorsque l’on connaît le succès littéraire de cette saga.

    Avec cette édition spéciale, l’auteur nous fait la surprise d’un roman inédit ou presque. Le tome un Fascination réécrit presque à l’identique si ce n’est un élément de taille : tous les protagonistes (à deux exceptions près) changent de genre. Ainsi, nos héros Bella et Edward cèdent la place à Beau et Edythe dans cette romance fantastique sous le climat humide de Forks. Je dois avouer que lorsque j’ai entendu parler de ce tome, j’ai d’abord haussé un sourcil perplexe en me demandant : « Mais pourquoi ? A quoi cela rime-t-il de réécrire un roman que la plupart des fans connaissent par cœur ? » Puis je me suis dit « Et pourquoi pas après tout ? Peut-être l’histoire diffèrera assez de l’original pour nous transporter une fois de plus ? »

    Malheureusement, ma première impression est finalement restée la bonne. Ayant lu la saga, j’ai eu énormément de mal à rentrer dans ce récit que je connais pourtant assez bien. Les personnages me sont restés complètement hermétiques tellement j’avais de mal à me les représenter, mon inconscient gardant systématiquement en tête les personnages originaux. De plus, je n’ai pas du tout accroché au couple que forment Beau et Edythe. Je n’ai pas ressentie la même alchimie, la même attraction inéluctable qu’entre Bella et Edward à l’époque.

    Enfin, si le texte est quasiment un copier-coller du premier jet, dialogues compris, la fin nous réserve une petite surprise que j’aurais pu trouver intéressante si elle avait été mieux développée, plus approfondie. C’est dommage car c’était, je pense, vraiment de ce côté qu’il aurait mieux fallu creuser !

    Bref, un roman plutôt inutile à mon goût. Un gâchis qui pourrait même ternir le succès encore très présent de cette saga littéraire dans les librairies et les cœurs des fans encore fidèles. Dommage…

     

    Éditions : Hachette - Collection : Black Moon -  Date de parution : 07/10/2015 - Prix : 10,99€ pour la version Kindle et 20,99€ pour la version broché - 792 pages

    Chronique écrite par Adeline

    Pin It

    votre commentaire
  • Couverture Fire sermon, tome 1 : Ils mourront ensemble 

    Quatre cents ans après notre ère, la Terre a été ravagée par un terrible feu nucléaire. Sur une terre appauvrie qui se repeuple à grande peine, un phénomène mystérieux et inexplicable débute : chaque personne naît désormais avec un jumeau. De chaque paire, l’un naît Alpha, physiquement parfait en tous points, et l’autre Oméga, affublé d’une difformité physique plus ou moins marquée. Dans cette société, les Omégas sont discriminés et ostracisés tandis que leurs frères Alphas vivent dans l’opulence en s’accaparant les maigres richesses de la Terre. Or un lien invisible et indéfectible unit les jumeaux, sans qu’on puisse en percer le mystère : où qu’ils se trouvent, et qu’importe la distance qui les sépare, quand l’un des deux meurt… l’autre meurt aussi. Cass est l’une des rares Omégas à être dotée d’un pouvoir de clairvoyance. Alors que son jumeau, Zach, accède aux hautes sphères du Conseil des Alphas, Cass ose faire le pire des rêves possibles : celui d’un monde où Alphas et Omégas sont traités à égalité. Prise au cœur du combat entre le Conseil et la Résistance, Cass va devoir lutter pour survivre et permettre à son rêve de devenir réalité.

    Voilà un livre qui m'a très vite intriguée. En effet, le résumé était vraiment accrocheur et, moi qui adore les dystopies, je savais que j'allais être royalement servie.

    Et sur ce point, aucun doute. Je ne connaissais pas du tout Francesca Haig, mais j'ai tout simplement adoré le monde qu'elle a su mettre en place. Dès le début on est attiré par Cass mais aussi par cet univers aussi foisonnant que déstabilisant.

    C'est en effet une sorte de mélange entre dystopie et fantastique et c'est ce mariage qui m'a énormément emballée. J'ai adoré toutes les idées extrêmement créatives qu'a su mettre en place l'auteur, et elle a réussi à attiser incroyablement ma curiosité.

    Les personnages ont une véritable épaisseur. Que ce soit Cass, Zach, ou bien d'autres encore, tous ont une personnalité qui leur est propre et qui permet de les rendre uniques dans leur genre. La relation entre Cass et Zach m'a d'ailleurs touchée à plus d'une reprise ; l'auteur n'hésite pas à mettre en avant des émotions sombres, violentes et très fortes qui marquent immédiatement le lecteur.

    Sauf que voilà, les choses sont extrêmement longues à se mettre en place, les rebondissements se font attendre, et j'ai trouvé le rythme de ce livre incroyablement lent. Et c'est ce point là qui m'a gênée dans ma lecture. Car autant j'adorais me plonger dans cet univers qui correspond en tout point à ce que j'adore dans la littérature, autant je m'y ennuyais à chaque fois. Les péripéties qui se produisent réussissaient à regagner mon intérêt, mais une fois celles-ci produites, le rythme retombait comme un soufflet.

    Pourtant il y a vraiment matière à faire avec ce monde que dépeint Francesca Haig. Les révélations sont très accrocheuses, et on se retrouve facilement à imaginer cet univers très riche et très intense. Mais l'auteur reste trop en surface la plupart du temps ; il m'est arrivé de m'ennuyer par moment, et j'avais du mal à en reprendre la lecture. Francesca Haig survole les moments qui construisent le récit, mais rentre plus en détail dans des scènes qui paraissent aussi futiles qu'inutiles... Bref, un paradoxe qui m'a autant déroutée que perturbée.

    Une trame superbe, des personnages à la hauteur, et un univers détonnant. Le premier tome de Fire Sermon avait vraiment tout pour plaire. Mais malgré ces points forts, le rythme trop lent m'a complètement coupée dans mon plaisir. J'étais à chaque fois dans l'attente, toujours dans cette optique de voir l'histoire s'emballer et les choses sérieuses commencer. Sauf que, dès que cela se produit, le rythme ralentit d'un coup, comme si l'auteur freinait constamment des quatre fers. Résultat : je me suis vraiment ennuyée par moment alors que j'aimais l'univers que je découvrais. Malgré tout, je n'ai pas détesté non plus ; il y a de très bons éléments qui valent la peine de s'arrêter sur ce livre. J'en lirai donc très certainement la suite ! 

    Éditions Hachette - Date de parution : 02 septembre 2015 - Prix : 18 € - 496 pages 

    Chronique écrite par Alice

    Pin It

    votre commentaire
  • « Cher lecteur, tu tiens entre tes mains un recueil de nouvelles inédites en français se déroulant dans l’univers de Mercy Thompson. Ce format m’a permis d’explorer le monde de Mercy sous différentes perspectives, de raconter des histoires qui n’avaient pas leur place dans les romans, et de m’aventurer sur de nouveaux terrains. J’espère que tu apprécieras ce voyage autant que moi. »


    Cœur d’argent ;
    Un vœu dans les ténèbres ;
    Gray ;
    Loup d’aveugle (déjà publié dans le recueil Philtres et Potions) ;
    L’Étoile de David ;
    Des roses en hiver ;
    Du sang sur les perles ;
    Rédemption ;
    Le Creux ;
    et des scènes jamais publiées issues des romans Le Grimoire d’argent et La Faille de la nuit !

    C'est avec une impatience toute fébrile que j'ai débuté ce nouveau roman dans l'univers de Mercy Thompson, Ombres mouvantes étant un recueil de nouvelles et non une nouvelle aventure de notre garagiste préférée. J'ai dévoré les 450 pages en un rien de temps. C'est un recueil captivant et on plonge directement dans le passé de Bran & Samuel à l'époque où ils étaient encore humains. Ils sont tellement charismatiques qu'on oublierait presque qu'ils ne sont pas nés loups-garous. Je crois qu'il s'agit de la nouvelle la plus longue mais aussi de la plus triste de toute. On découvre comment Samuel et Bran ont sauvé la vie d'Ariana et l'impact que cela aura sur la vie de la jeune Fae. J'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire qui aborde énormément de sujet. Elle est sombre, violente et rude mais le fait de connaître leurs vies dans le « présent » atténue la douleur que l'on ressent pour eux.

    Chaque nouvelle possède toujours un côté sombre, je pense notamment à « Des roses en hiver » qui porte sur un personnage dont on entend parlait à travers Mercy sans pour autant connaître. On retrouve d'ailleurs Asil, le vieux loup que j'aime particulièrement. C'est encore une fois une histoire passionnante sur des personnages secondaires captivants.

    L'histoire de Kyle et Warren, du point de vue de ce dernier, est savoureuse, le cow-boy à une voix bien à lui et il aime asticoter les gens. On découvre, si on en doutait, l'amour qu'il éprouve pour le jeune avocat. J'ai adoré retrouver ce couple que j'affectionne particulièrement.

    Patricia Briggs sait chouchouter ses fans en offrant une nouvelle sur Mercy Thompson aux prises avec un fantôme récalcitrant.

    Toutes les nouvelles sont passionnantes, qu'elles concernent des personnages déjà connus de l'univers de l'auteure ou des nouveaux. La plume de Patricia Briggs est toujours aussi efficace et chaque personnage à une voix qui lui est propre. Petite note pour éviter les spoilers, ce recueil est à lire après La faille de la nuit.

    Vous l'aurez compris j'ai passé un excellent moment et la fan que je suis est comblée. Courez retrouver les loups, faes, vampires et autres créatures qui peuple l'univers de Mercy Thompson !

    Editeur : Bragelonne - Date de parution : 21 octobre 2015 - Prix : 20€ 

    Pin It

    votre commentaire