• Les Highlanders de Karen Marie Moning

    La malédiction de l'elfe noir

    Après la conclusion du Pacte, le peuple des faës s'est réfugié sur la mythique île de Morar, au large des côtes d'Ecosse. A la cour de Faërie, la reine Aoibheal, fâchée contre son époux, s'extasie avec malice sur le charme d'un mortel du nom de Hawk, qui a le don de séduire toutes les femmes. Aucune ne lui résiste, affirme-t-elle. Pas même elle. Ivre de jalousie, le roi Finnbheara convoque son bouffon, Adam Black, et lui 
    ordonne de trouver une femme d'une beauté parfaite, mais indépendante, qui refusera de se laisser séduire par Hawk. Et c'est ainsi qu'Adrienne de Simone est précipitée du XXe siècle en 1513…

    En panne niveau lecture, j’ai décidé de sortir quelque chose de différent. Et là, j’ai ressorti ça de ma bibliothèque. Je dois vous avouer que j’ai beaucoup, beaucoup rigolé. Ouais, je sais, c’est pas le but mais franchement, c’est trop drôle.

    Si vous pensez avoir un roman time-travel, vous vous foutez le doigt dans l’œil. En fait, la demoiselle se retrouve propulser au 12e siècle et compte bien y rester. Déjà, j’trouve ça vachement crédible. C’est vrai quoi. Vous vous imaginez vous, aimer la vie de cette époque ? Pas d’électricité, pas d’eau courante, les vêtements inconfortables, la vie dans un lieu mal isolé (oui j’ai connu, c’est l’enfer, un hiver en doudoune et on en reparle). Bon, faut pas chercher la crédibilité dans ce genre de bouquin mais bon… Bref, une fois mademoiselle (ex-madame, quoique, on reste madame même divorcée) mariée de force (elle remplace la fille d’un taré) elle va vivre avec ledit mari. Là, déjà, j’aime beaucoup le fait qu’elle ne sourcille même pas à être mariée de force, c’est quand même une fille de notre époque mais passons. Vient ensuite l’amour entre les protagonistes. Ba vi, c’est un peu le sujet. Alors là, déjà, j’suis morte de rire. En fait, ils s’aiment mais peuvent pas se sentir (geeeeeenre). Donc voilà que je te courre après, je te repousse, je t’attire, te repousse. Et je tiens à crier au scandale. On m’a trompé sur la marchandise ! Oui, oui, oui ! Quand j’ai acheté le bouquin ma copine m’a dit « J’te préviens c’est que du sexe. » Et bah même pas ! Faut attendre 300 pages sur 500 pour que ça consomme. Et pis quand ça consomme… La scène est quand même mémorable ! Attention spoiler ! Bon, on n’évite pas le cliché de la vierge (j’ai cru y échapper mais non), par contre, faut m’expliquer comment une fille déjà mariée peut rester vierge. Et puis là, quand ils font ça, monsieur la prend comme une sauvage (pour une première fois, je vous rappelle) et elle aime ça ! Oui, oui, oui ! C’est là que je me suis dit qu’on était dans un épisode d’X-files car c’est pas possible… Fin du spoiler. Autre partie très marante, les descriptions que fait la demoiselle de son mari « Oh mon dieu, il est monté comme un cheval ». Je tiens à préciser que je n’ai absolument pas exagéré, c’est écrit à peu près comme ça.

    Du coup, après consommation entre le couple, j’avoue qu’il n’y a pas vraiment d’intérêt à continuer le roman. Faut avouer que le « méchant » ne l’est pas vraiment, on sait qu’on aura un happy-end et surtout qu’après consommation ça fait très guimauve. Bon ok, le roman entier est très guimauve mais ça le devient VRAIMENT BEAUCOUP.

    En conclusion, je dirais que ce livre est très divertissant. J’ai beaucoup ri (même si ce n’est pas forcément le but), c’est extrêmement cliché du genre « Moi Tarzan, toi Jane » mais ça se lit vite. A

    Les Highlanders de Karen Marie Moning

    « PALM n°22PALM n°23 »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    2
    Un bout d ailleurs Profil de Un bout d ailleurs
    Lundi 14 Janvier 2013 à 01:00

    Non c'est bien expliqué pourquoi elle divorce, c'est pas pour faute de consommation. 

    1
    Dimanche 13 Janvier 2013 à 21:31

    J'avoue que ça m'a fait rire. Divorcée mais vierge, c'est tout à fait crédible.
    A moins que son mariage n'ait été annulé pour faute de consommation ? (Glee ? mdr)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :