• Le lamento des ombres écrit par Les Enfants de Walpurgis

    Tempo sourd ou pure envolée, trille innocente ou rugissement de haine, la musique vibre à nos oreilles de ses multiples identités. Tantôt berceuse, parfois fracassante, elle n'a pas de frontières, elle ignore les bornes. Ou plutôt, elle les refuse.
    L'harmonie, ce fluide évanescent de cannelle et de myrrhe qui perce jusqu'aux palissades des cultures, marche aux confins de la mortalité. Elle transgresse les limites humaines. Elle apporte l'ailleurs jusqu'à nous, nous y transporte. Elle ouvre des passages vers des mondes imperceptibles et les créatures qui y vivent. Pour la beauté, pour la musique...

    Huit auteurs se sont rencontrés autour d'une poignée de notes. Certains ont pris l'immortalité en Dot majeure, d'autres un chant Fa-erique aux accents tragiques. Les restants se sont partagé des partitions en clés de Sol afin de passer une porte, une épreuve... ou la muraille dont s'entoure un coeur.
    Dans ce grand opéra à huit voix, l'Histoire croise l'utopie, la fantasy médite en compagnie du fantastique romantique sur la magie et les pactes faustiens. Un arpège délicat se met en oeuvre. Une mélodie douce-amère, où les ombres évoluent dans les brumes comme dans les consciences...

    Le sentier du lamento vous mènera jusqu'à elles.

     

    Maudit Sonate ! 
    Stéphane Soutoul

     

    Un jeune amoureux écrit une sonate magnifique pour sa belle mais il ne s'attendait à ce que la Mort elle-même s'éprenne de sa musique. Cette dernière à une façon bien particulière de lui prouver son amour. Très bonne nouvelle pour débuter l'anthologie, l'une de mes favorites. Les personnages sont attachants et leurs relations intéressantes. La fin m'a surprise étant donné ce que fait l'auteur habituellement. Comme toujours Stéphane a su créer une ambiance et un univers à la fois sombre et romantique.

    Requiem pour un songe
    Cécile Guillaume

     

    On suit le parcours une jeune violoniste, comment son art l'a mené jusqu'à l'immortalité. Nouvelle très courte, moins de cinq pages, mais efficace. La curiosité nous pousse à tourner les pages rapidement.

    That's a Long Way to Hell
    Marianne Gellon

     

    Dans un monde post-apocalyptique, on suit les déboires d'un groupe de rock dont le leader, Hans – ou Richard de son nom de scène, s'adonne tout entier à la musique. Il ne vit que pour l'instant de communication avec sa musique et sa guitare Carrie, qu'il chérit comme une amante. Sa copine elle, Lisa, ne le voit pas du même ½il. Les personnages sont très intéressants et l'univers bien décrit, on suit avec délectation la descente aux enfers de Hans. J'ai pris un malin plaisir à lire cette nouvelle.

    Song to the Siren
    Cécile Guillot

     

    Une jeune ingénieur son se lie d'amitié avec la chanteuse d'un groupe de métal pour lequel elle travaille. Aysun est belle, gentille et doté d'une voix envoutante. Mais très vite le rêve vire au cauchemar. J'ai beaucoup aimé cette histoire, on sent que l'auteure est passionnée par l'univers qu'elle décrit. Petite coquille : si Skyrock passait du métal, je l'écouterais plus souvent. ^^

    Les Flûtes enchantées
    Vanessa Terral

     

    On retrouve le personnage d'Hélianthe, déjà mise en scène dans le webzine Royaume des fées. Cette fois-ci l'enquêtrice se retrouve aux prises avec des flûtes meurtrières. C'est un vrai régal de retrouver la consultante en affaire occulte, avec son manteau rapiécé et ses babioles dans les cheveux, elle a un côté crade qui change des héroïnes toujours parfaites. Inch'Allah est l'autre personnage de la nouvelle, j'adore cette gamine qui vit avec les « Vieux » (vous comprendrez en lisant), elle amène une vraie touche d'humour. Le schéma narratif est une fois de plus très travaillé et la fin est très habile.

    La Chorale du temps
    Ambre Dubois

     

    Un jeune musicien timide est convié par un homme mystérieux à jouer au sein de sa demeure. Ce dernier semble bien étrange mais l'opportunité est trop belle pour refuser. Loin d'avoir le talent de son hôte le jeune musicien se pose des questions, le lecteur également. J'ai beaucoup aimé et la fin est bien amené (c'est parfois le point faible de l'auteure).

    Salve Regna Stellarum
    Angélique Ferreira

     

    Till est un jeune elfe destiné à une vie de guerrier, mais c'est sans compter sur sa passion pour la musique. Il préfère s'enfuir du cocon familial plutôt que d'affronter les foudres paternels. Alors qu'il a trouvé un travail à Avalon et que sa vie de commerçant lui convient, il rencontre une jeune femme qui va changer sa vie. J'avoue avoir été déçu par cette nouvelle. Moi qui aime beaucoup les écrits de l'auteure, cette fois –ci j'ai eu du mal à rentrée dans l'histoire. La romance est trop rapide et la musique n'est pour moi, pas assez présente. De plus la fin n'en est pas vraiment une... Dommage.

    La Clef musicale
    Bettina Nordet

     

    Lorsque l'Ange de la Mort vient chercher un peintre de renom il ne s'attend pas à ce que dernier entende la musique qui annonce sa venue. Un lien se crée entre eux au fil du temps. L'être condamné à la solitude s'attache à cet humain à l'esprit vif et créatif. Leurs destins vont être liés de plus d'une façon. C'est l'une de mes nouvelles favorites. Les personnages sont attachants, leurs relations sont travaillées et délicates, le décalage de temps permet de suivre l'évolution des protagonistes.


    En conclusion je dirais qu'il s'agit d'une très bonne anthologie, peut-être même meilleure que celle de l'année dernière. Toutes les nouvelles ont un bon niveau sauf peut-être une. Le choix des nouvelles d'ouverture et de clôture est très judicieux, le personnage commun est abordé de façons différentes. Les « créatures » fantastiques sont loin d'être évidentes et franchement originales. Je conseille plus que fortement ce recueil à tous les passionnés de fantastique, les Français (et Belge) ne sont pas en reste, la preuve ! A


    Le lamento des ombres écrit par Les Enfants de Walpurgis

    « Blog AwardMa PALM n°8 »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    6
    Dimanche 2 Octobre 2011 à 16:30
    Coucou miss,
    Merci pour tes commentaires ainsi que les liens rapportant aux livres d'auteurs français. Je les commanderai sur le site de la fnac. Une fois que je les aurai lu, je te mettrai un comm' correspondant au livre.
    Il me tarde de les découvrir, surtout celui de Stéphane Soutoul, j'ai vraiment aimé son style, sa façon d'écrire.
    Bonne fin de journée.
    Bisous !
    5
    Jeudi 29 Septembre 2011 à 14:32
    Coucou,
    je l'ai lu, non disons plutôt que je l'ai dévoré ^^.
    J'ai adoré ce recueil de nouvelles, il était génial. Je ne connaissais pas ces auteurs là, et ça me donne envie de découvrir leurs oeuvres. J'ai déjà dans ma P.A.L. un livre écrit par Ambre Dubois "Le manoir des immortels", les critiques me semblent bonnes et j'ai apprécié la nouvelle dans le lamento...alors pourquoi pas. J'ai aussi envie de lire ceux de Stephane Soutoul, je regarderai sur le site d'amazon ou la fnac éventuellement ses écritures.
    Mon avis n'est pas aussi étoffé que le tien mais si le coeur t'en dit, tu peux jeter un oeil et me dire ce que tu en penses. Merci.
    Passe une bonne fin de journée.
    A bientôt Bizz
    4
    Fanny
    Mardi 13 Septembre 2011 à 14:37
    C'est le fameux livre sur la musique avec lequel tu t'es régalée?
    3
    Jeudi 8 Septembre 2011 à 17:40
    Il fallait bien que je ecrive une histoire que tu n aime pas ;) en ce qui concerne la fin, ce n est en effet pas une fin ;) tu auras des explications dans dame de brume ;)

    bisou
    2
    Jeudi 8 Septembre 2011 à 00:38
    l'écriture que tu as utilisé est bizarre certains lettres font effacés, on ne voit pas très bien
    1
    Mercredi 7 Septembre 2011 à 22:08
    le style littéraire du synopsis donne pas mal envie de lire le livre
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :