• Angélique Ferreira compte déjà un roman publié aux éditions Cauchemars, Entre Ciel et Enfer, qui a plutôt bien marché puisque un deuxième tirage a dû être demandé. La suite est déjà prévue pour l'an prochain, perso c'est déjà noté. Clio Kelly et l'éveil de la Gardienne son second roman devrait être disponible ce mois-ci aux éditions du Petit Caveau. La demoiselle a également publié divers nouvelles dans des recueils. C'est donc avec un plaisir non dissimulé que j'aie fait cette interview. En plus d'être une auteure de talent, c'est aussi devenue une personne que j'apprécie beaucoup, vous sentirez donc une certaine familiarité entre nous. ^^

    Audrey : Pourrais-tu te présenter pour les lecteurs ?

    Angélique : Bonjour à tous, je m'appelle Angélique, j'ai vingt-trois ans, et je ne sais pas quoi dire d'autre.

    A : T'es trop forte... lol Parle-nous de tes romans, Clio et Enfer.

    Interview d'Angélique FerreiraAngel : La série Légende (pas Clio) raconte l'histoire de Clio Kelly qui se révèle être la réincarnation de la déesse grecque de l'histoire du même nom, il s'agit de ma première série que j'ai commencée fin 2003.
    La série Enfer elle est une série de différents romans bit-lit (ou romance paranormal) où je mets en scène différents personnages des Enfers. La série Légende est plus portée sur les mythologies tandis qu'Enfer est plus portée sur les religions.

    A : C'est sur les religions, mais ça se lit très bien pourtant je ne suis pas fan de religion. ^^ Il s'agit de série, sais-tu combien de tome elles contiendront ?

    Angel : Pour Légende j'ai une petite idée, si la série plait au public elle sera composée de deux trilogies et d'une tétralogie. Quant à Enfer non je n'ai pas encore réfléchie, à ce jour 10 tome sont près-écris.

    A : T'arrives-t-il de faire des tomes uniques ?

    Angel : Ah la délicieuse question! Jusqu'à présent non je n'ai jamais réussi ! Il y a peut-être juste une novella qui pour l'instant dort dans mon ordi qui n'aurait pas de suite mais généralement non j'aime bien les séries.

    A : Tant mieux moi aussi j'aime bien les séries.

    Angel : Faut avoir aussi le courage de les écrire.

    A : Oui c'est certain. L'écriture de nouvelles est-elle différentes de celle d'un roman ?

    Angel : Oui car déjà elle prends moins de temps et l'histoire est moins complexe. Mais cela est également frustrant car on ne peut pas développer autant qu'on le voudrait.

    A : En commençant à écrire tu te dis je fais un roman ou une nouvelle ? Ca se passe comment exactement ?

    Angel : Déjà je choisis le titre, je n'écris jamais sans un titre, ensuite je commence à réfléchir aux personnages, à les coucher sur papier puis je crée leur univers (lieu, famille, but, etc.). Pour certain je fais des recherches historiques pour d'autre je m'inspire de personne que je connais ou bien les inventent de but en blanc. Je sais d'avance si le texte sera une nouvelle ou un roman mais il arrive de temps en temps qu'une nouvelle me donne l'idée d'un roman.

    A : Ok. As-tu un favori parmi tes personnages ?

    Angel : Un non mais plusieurs oui. Tout dépend encore cette fois des textes.

    A : Tu ne veux pas donner des noms ?? Je veux SAVOIR ! XD

    Angel : Et bien pour Légende il y a Clio bien sur et Nicolas (son patron), pour Enfer il s'agit de Lucifer qui me ressemble beaucoup ainsi que l'héroïne du tome trois.

    A : Ah Lulu... $)

    Angel : :)

    A : Les couvertures des romans sont superbes, comment se passe la collaboration pour la création ?

    Angel : Et bien je choisis moi-même mes illustrateurs, je leur fais une petite description de ce que je désire.

    A : Et tu le fais refaire si ça ne te convient pas.

    Angel : Oui en effet je suis très pénible dans le travail. 8-p

    A : Comment est venue l'envie d'écrire ?

    Angel : Petite j'adorais que ma mère me raconte des histoires, je la harcelais tout le temps pour qu'elle me raconte les contes, quand j'ai grandi j'ai commencé à écrire mes propres histoires.

    A : Combien de temps te prend l'écriture d'un roman ainsi que la correction ?Interview d'Angélique Ferreira

    Angel : Ca dépend du texte, pour Clio l'écriture a pris plusieurs années comme je modifiais tous les six mois l'histoire. Pour le tome un d'enfer trois mois, les corrections durent généralement plus longtemps.

    A : A quel moment es-tu passé du stade de l'écriture "pour soi" à celui de l'envie d'être publié ? As-tu écris dans l'optique d'une publication ?

    Angel : Je pense que c'est arrivé au moment où j'ai arrêté mes études en 2005 pour m'occuper de ma mère qui était souffrante, j'avais envie de faire rêver les gens comme mes textes me faisaient rêver.

    A : Et ça marche.

    Angel : mdr Ca on verra.

    A : Cela a-t-il était difficile de trouver un éditeur ?

    Angel : Pour Clio oui assez, pour Enfer non le troisième éditeur qui l'a eu dans les mains m'a rappelé deux jours après pour me dire qu'il le prenait.

    A : Pourtant pour Clio tu m'as dit qu'Ambre (l'éditrice des Editions du Petit Caveau) t'avait dit oui deux fois ?

    Angel : Oui en effet mais je n'ai rencontré Ambre qu'après un an de recherche.

    A : Ah oui quand même je comprends.

    Angel :

    A : Quel conseil donnerais-tu aux personnes qui souhaitent se faire éditer ?

    Angel : Déjà de toujours présenter un texte propre (corrigé, police lisible, texte justifier) ensuite surtout de s'accrocher car même si on a du talent, l'écriture est comme tout milieu artistique.

    A : Donc difficile.

    Angel : En effet.

    A : Quels sont tes passions à part l'écriture ?

    Angel : J'aime beaucoup la photo, les animaux, la musique, le cinéma et surtout l'histoire, sinon dans l'ensemble j'ai les mêmes passions que beaucoup de femmes de mon âge.

    A : Tu as un d'autre chose en préparation, pourrais-tu nous en dire plus ?

    Angel : J'ai en effet plusieurs projets en préparation, une série qui s'intitulera Avalon en plusieurs cycles, un recueil historique, une novella, une histoire de fantôme et une histoire d'horreur ainsi que peut-être un recueil de nouvelles suivant les aventures de plusieurs personnages (pour la plupart des histoires écrites en 2006).

    A : L'interview touche à sa fin. Un dernier mot ?

    Angel : Et bien je te remercie pour cette interview qui était des plus sympathiques, cela a été un véritable plaisir que d'y répondre.

    A : Merci à toi d'avoir accepté.

    Angel : A toi de me l'avoir proposé.

    Une petite photo de la miss.

    Interview d'Angélique Ferreira

    Pour lire mes avis :
    - Entre ciel et enfer (commande)
    - Clio Kelly et l'éveil de la gardienne (commande)
    - Mille et une senteurs (commande)
    - Mastabas (commande)

    Pin It

    7 commentaires
  • Pacte mordant, tome 1 : Meurtres de sang froid - Cindy Brouard

    Interview de Cindy Brouard

    Cristal, surveillante pénitentiaire, mène une vie paisible prés du New Jersey. Cependant, sa vie va changer lorsqu'elle va découvrir un meurtre dans l'enceinte de la prison. Cristal va mener seule son enquête sur ce meurtre et va découvrir l'impensable. Ce qu'elle croyait une légende existe vraiment. Entre peur et fascination Cristal devra choisir...

    Le résumé vous plait ? Et bien aujourd'hui ce n'est pas d'un livre dont je vais vous parlez (enfin pas uniquement) mais également de son auteur. Le 1er livre de Mlle Cindy Brouard va être publié aux éditions Cauchemars, son titre : Meurtres de sang froid. C'est déjà tout un programme. Une interview a été organisé entre nos deux esprits extrêmement brillants (non non il n'y a pas de lancement de fleurs). J'ai le plaisir de vous faire partager cet entretien. C'est parti. ^^

    Audrey : Pourrais-tu te présenter pour les lecteurs ?

    Cindy : Bien sûr, je m'appelle Cindy, j'ai 21 ans, bientôt 22 et je vis prés de Poitiers dans la Vienne (86). J'ai un enfant de 2 ans (Enzo) et un petit ami que j'aime plus que tout. Je suis passionnée par l'écriture, la lecture, le fantastique, la mosaïque et le 7éme art...

    A : Enchantée de te rencontré en dehors du forum des éditions Cauchemars. ^^

    C : Moi aussi.

    A : Parle-nous de ton roman, Meurtres de sang froid.

    C : C'est un roman fantastique, policier et romantique à la fois. La phase romantique n'est pas encore trop présente, j'ai voulu d'abord poser l'histoire et les personnages. Je me suis mise dans la peau de Cristal (mon personnage principal) pour écrire ce livre. Ce qui rend le livre plus vivant car j'ai vraiment essayé de ressentir au plus profond de moi ce que pouvait ressentir Cristal.

    A : C'est un roman à la première personne ?

    C : Oui c'est un roman à la première personne. Je n'aime pas vraiment les romans à la troisième personne, même si cela permet de connaitre le point de vue des tous les personnages...

    A : Les deux façons ont leurs avantages et inconvénients.
    Il s'agit d'une série, sais-tu combien de tome elle contiendra ?

    C : Pas vraiment encore. J'hésite entre deux ou trois tomes car le second tome risque d'être plus long que le premier...

    A : Pourquoi choisir pour héroïne une gardienne de prison ?

    C : Et bien, ça m'a paru comme une évidence, ma grand-mère à vécu prés d'un centre pénitencier et je me suis souvenue de certaines anecdotes qu'elle me racontait. D'autre part cela me semblait parfait pour mon histoire. Je voulais un métier de nuit, plutôt noir et sordide et j'ai tout de suite pensé au pénitencier.

    Cristal est une femme solitaire, travaillant la nuit dans un climat de tension et sordide.

    A : En tout cas, n'ayant pas (encore) lu le livre, je trouve malgré tout que c'est plutôt original. ^^
    Parlons maintenant de la couverture qui est superbe, elle a été réalisé par Cécile Guillot, comment se passe la collaboration pour la création ?

    C : Nous sommes très vite tombées d'accord et le premier jet dont elle m'a fait part m'a tout de suite plu.

    A : Elle a lu ton histoire avant ?

    C : Je ne crois pas non, car elle m'a seulement demandé comment était mon personnage principal.

    A : C'est qu'elle est trop forte cette Cécile. ^^
    Comment est venue l'envie d'écrire ?

    C : Naturellement, simplement... Lorsque j'avais 8 ans j'écris des poèmes, lorsque j'avais 12 ans, mon petit frère est né, et je lui écrivais des comptines... Et puis à 14 ans je suis tombée folle amoureuse, mon premier amour J'ai écris des nouvelles romantiques, érotiques, fantastiques... Et à 17/18 ans j'avais envie d'écrire un roman fantastique. J'étais fascinée par le fantastique, le surnaturel et mon premier petit roman à été sur une femme qui lisait dans les pensées des gens...

    A : Une vraie vocation.

    C : oui, j'ai toujours rêvé de vivre de cette passion mais en grandissant je suis devenue plus terre à terre même si je garde espoir.

    A : Qui sait. Cela a-t-il était difficile de trouver un éditeur ?

    C : Et bien pour ce premier livre non. ^^ Je m'étais inscrite sur le forum de la maison d'édition du petit caveau et puis j'ai rencontré Fabien (le directeur des éditions Cauchemars). Nous avons eu le coup de foudre professionnel bien sur. ^^ Nous avions les mêmes gouts, les mêmes attentes et envies et puis il m'a demandé quel genre j'écrivais et je lui ai demandé en retour quel genre il éditait bref après avoir joué au chat et à la souris durant quelques semaines, je lui ai envoyé l'un de mes manuscrits vampiriques et il à été séduit, je n'y croyais pas et j'ai commencé à penser à un avenir d'écrivain.

    A : Pas mal. Je confirme que Fabien est super. ^^ Mais ça reste entre nous.
    Combien de temps te prend l'écriture d'un tel roman ainsi que la correction ?

    C : Le roman est court, je dirais même que c'est une novella. La correction est plutôt longue car je suis très bonne en orthographe mais j'ai des lacunes en conjugaison et il faut accorder l'emploi du temps avec la correctrice. ^^ Ce n'est pas toujours facile.

    A : A quel moment es-tu passé du stade de l'écriture « pour soi » à celui de l'envie d'être publié ? As-tu écris dans l'optique d'une publication ?

    C : Alors que ce soit bien clair, je n'ai jamais pensé à être publiée jusqu'au jour où j'ai rencontré Fabien (le directeur des éditions Cauchemars), je discutais d'édition avec un écrivain, qui est maintenant mon amie, Anaël. Nous discutions de toutes les formes d'édition, d'auteurs ect... Mais je n'avais jamais pensé sérieusement que ce monde me serait accessible. Et quoi qu'il en soit, même si je suis éditée, c'est un peu égoïste ce que je vais dire, mais j'écris d'abord pour moi... Car pour moi un récit qui ne nous plait pas, ne plaira pas au lecteur Qu'y a t'il de plus vivant que de parler de quelque chose qu'on aime ?

    A : Je suis tout à fait d'accord avec toi. Je pense qu'il faut d'abord écrire pour soi avant de penser aux autres. Quel conseil donnerais-tu aux personnes qui souhaitent se faire éditer ?

    C : Oula la question piège. Et bien je conseillerais avant tout de se faire plaisir en écrivant, de ne pas chercher à correspondre à la tendance et de toujours croire en son potentiel. Il ne faut jamais baisser les bras et toujours se remettre en question si le manuscrit à été refusé plusieurs fois. Toujours bien se relire et se corriger à fond pour ne pas paraître négligée et enfin, ne pas écouter les autres, vous savez, ceux qui vous disent qu'écrire n'est pas un métier... En effet, ce n'est pas un métier, c'est bien plus que ça... une passion.

    A : Si je suis bien renseigné, tu as un autre roman en préparation, pourrais-tu nous en dire plus ?

    C : Oui mais ce n'est plus ce qui était prévu au départ. Je voulais rester sur la vague fantastique et puis des événements de ma vie ont fait que j'ai eu envie d'écrire quelque chose de nouveau, de pimpant, j'écris sur une jeune femme française qui va partir à New-York pour faire ses études de journalisme, elle va y rencontrer toutes sortes de personnes, dont un homme qui va la faire passer par beaucoup de sentiments.
    Amour, trahisons, secrets, luxure, richesse, ... bref, beaucoup d'ingrédients pour une série palpitante. ;)

    A : Ca n'a plus rien à voir avec du fantastique si je comprends bien ? Tu sais quand il sortira ?

    C : Il est en écriture et je ne l'ai pas encore présenté à une maison d'édition. Je vais d'ailleurs devoir commencer à dresser une liste des maisons d'éditions que cela pourrait intéresser car c'est une série et c'est plus difficile de trouver preneur. ^^

    A : C'est quelque chose de rédhibitoire pour un éditeur les séries ?

    C : Pas vraiment mais il faut vraiment que le premier tome plaise pour que le reste suive et que ce ne soit pas une perte pour l'éditeur et un fiasco pour l'auteur.

    A : Oui je comprends. Je crois que j'ai fait le tour de mes questions. Le mot de la fin ?

    C : Et bien je te remercie pour cette ITW qui m'a beaucoup plu et je te souhaite tout le bonheur du monde.

    A : Merci beaucoup. De même.

    Si vous voulez précommander le roman c'est par .

    Pour finir, une petite photo de la demoiselle.

    Interview de Cindy Brouard
    Pin It

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique