• Throne of Glass by Sarah J. Maas

    Rencontrez Celaena Sardothien. 
    Belle. Mortel. Destinée à la grandeur.


    Dans l'obscurité, les mines de sel d’Endovier, une jeune fille de dix-huit ans purge une peine à perpétuité. Elle est un assassin, le meilleur dans son genre, mais elle fait une erreur fatale. Elle s'est fait prendre.  Le jeune capitaine Westfall lui offre un marché : sa liberté en échange d'un sacrifice énorme. Celaena doit représenter le prince dans un tournoi à mort - la lutte contre les voleurs et les assassins les plus doués de la terre. Vivre ou mourir, Celaena sera libre. Gagner ou perdre, elle est sur le point de découvrir son véritable destin. Mais son cœur d’assassin peut-il être touché ?

    [traduction perso]

    Throne of Glass by Sarah J. Maas

    Quand j’ai reçu le livre de l’éditeur anglais, j’avoue, j’ai un peu flippé. Faut dire que je fais mes débuts plus que timide en anglais. Alors un livre de fantasy, certes YA mais qui fait 400 pages j’avais un peu la pression quand même. Malgré tout, l’histoire me semblait intéressante et j’ai rapidement commencé ma lecture.

    J’ai rapidement été captivée par l’histoire, enfin, par les personnages en premier lieu. Il faut dire que Celaena est une héroïne vraiment captivante. On la découvre dans les mines de sel d’Endovier, aussi appelé le camp de la mort. Elle est là-bas depuis un an, et lorsque qu’on vient la chercher pour lui proposer un marché, elle ne voit qu’une chose, sa liberté. Mais cette liberté a un prix. Elle doit devenir le « Champion » du Roi d’Adarlan au cours d’un tournoi contre les meilleurs assassins, voleurs et autres personnages peu reluisant. Celaena m’a immédiatement plus ! Elle n’hésite pas à négocier avec le Prince alors qu’elle n’est vraiment pas en position, elle harcèle le capitaine de la garde alors que celui-ci l’ignore. C’est une héroïne remplie de paradoxe, elle est forte et fragile, arrogante, insolente et pourtant attendrissante. Le peu d’infos que l’on découvre sur son passé renforce encore plus l’attachement que l’on a pour elle. Et la plus grande qualité pour moi : elle aime lire ! Elle y passe même des nuits entières et ensuite n’est plus très fraîche pour les entraînements. En général je suis toujours plus ou moins agacée par les personnages féminins mais j’avoue qu’ici je n’ai rien à dire, j’ai une grande affection pour ce personnage.

    Bien évidemment, à côté de notre très cher assassin, deux jeunes hommes prennent une place importante. En premier lieu Chaol, le Capitaine de la Garde Royal. Bourru, introverti, sombre mais vraiment attachant. Il est loin d’être uniquement ce qu’il semble être et comprend mieux que quiconque Celaena. Si vous m’avez suivi sur facebook vous avez compris : je suis Team Chaol ! Difficile de vous dire pourquoi exactement sans spoiler mais il y a deux scènes énormes à son sujet. Elles sont à l’opposées l’un de l’autre mais montrent toute la complexité du personnage et également celle de sa relation avec Celaena. En face de Chaol & Celaena, il y a le Prince Dorian. Arrogant, prétentieux, sûr de lui et terriblement beau. Là encore, il est plus que ce qu’il semble être et sa relation avec son père, le roi, est des plus tendus. Ses parents pourraient même faire concurrence aux Lannister pour ceux qui connaissent Games of Thrones, le père notamment est cruel, une scène m’a suffi pour le haïr. Le triangle amoureux que forme Celaena, Dorian & Chaol, loin d’être joué d’avance est passionnant. Chacun avec sa dynamique se dévoile d’une façon différente et avec sa sensibilité, Chaol timide, Dorian dragueur et Celaena taquine. Sans être le sujet principal du roman, la romance permet de voir évoluer les personnages de façon intéressante.

    Au côté de Celaena, Nehemia est intrigante, elle amène un point de vue extérieur à beaucoup de choses. J’ai particulièrement aimé les passages où elle est émerveillée de voir Celaena obtenir ce qu’elle veut de Chaol. Et sa conversation avec ce dernier sur le fait qu’il soit, ou non, un simple soldat m’a fait mourir de rire. Nox, l’un des concurrents de Celaena, le seul à ne pas se moquer d’elle, il va prendre une certaine importance pour elle.

    Les personnages, vous l’aurez compris sont extrêmement bien développés, mais heureusement, l’histoire n’en est pas pour autant mauvaise. Loin de là !

    En Adarlan, le Roi a asservi la grande majorité des contrés qui l’entoure, banni la magie et fait brûler les livres et pas uniquement parlant de magie. Si quelqu’un est pris à s’adonner aux arts occultes il est envoyé en prison. Cette atmosphère pesante renforce le danger encouru par Celaena, on craint pour sa vie tout comme les autres personnages. La fin du roman en est un parfait exemple. On sent que l’auteure a créé un univers riche et complet mais qu’il est loin d’être exploité dans ce tome.

    Les épreuves pour devenir le Champion du Roi débutent simplement mais deviennent rapidement de plus en plus dangereuses et mortelles. Celaena doit pourtant tout faire pour passer inaperçue, sa véritable identité ne doit pas être connue, l’effet de surprise doit être préservé. Se faire passer pour une voleuse de bijoux est franchement agaçant pour notre héroïne, et encore plus de devoir se tenir « au milieu » comme lui rappelle si bien Chaol. Mais rapidement, en dehors des épreuves, les concurrents sont retrouvés morts, et de façon vraiment atroce. Chaol est chargé de mener l’enquête et Celaena découvre des choses étranges dans le château, des Wyrdmarks qui recouvrent également les corps des défunts. Mais c’est sans compter sur les dangers d’elle court à fréquenter la cour du roi.

    Je garderais en mémoire longtemps la scène entre Chaol et Celaena malgré la fin de celle-ci (oui je suis Team Chaol !) tout comme le bal, je l’avoue c’est là que j’ai compris le lien avec Cendrillon (j’ai été longue, je sais).

    Vous l’aurez compris, c’est un énorme coup de cœur que ce roman, pourtant lu en anglais (mon 1er d’ailleurs). Aventure, amour, magie, complot s’imbriquent avec brio et Sarah J. Maas embarque le lecteur très loin dans le royaume d’Adarlan. Un grand merci à Bloomsbury pour le partenariat ! A

    Voici l'exemplaire que j'ai  reçu avec la silhouette de Celaena, suivi des illustrations recto & verso de la version public. 

     Throne of Glass by Sarah J. Maas


    Nouvelle :
    The Assassin and the Pirate Lord
    Nouvelle :
    The Assassin and the Desert
    Nouvelle :
    The Assassin and the Underworld
    Nouvelle :
    The Assassin and the Empire
    Tome 1
    : Throne of Glass - Publication VO août 2012 - Publication VF septembre 2013
    Tome 2 : Crown of Midnight - Publication VO août 2013
    Tome 3 : ??

    Throne of Glass by Sarah J. Maas

    Pin It

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique