• Ailes de feu de Laura Gallego Garcia

    Les anges n'interviennent pas dans la vie des hommes, sauf lorsqu'il est question de préserver l'équilibre du monde.
    C'est pourquoi Ahriel accompagne Marla, la jeune souveraine de Karish, depuis sa naissance. Certains l'admirent, d'autres la craignent ou la jalousent, mais tous lui accordent le respect dû à son titre d'ange de la reine. Pourtant, le jour où elle parvient à déjouer un complot visant à saboter un accord de paix, Ahriel se fait piéger par un ennemi insoupçonné.
    Elle est alors exilée à Gorlian, un lieu sinistre et maudit duquel personne n'est jamais revenu et dont on ignore presque tout. Accablée par la culpabilité, Ahriel se fait un devoir de s'échapper pour mettre en défaut les conspirateurs qui l'ont dupée. Mais comment voler au secours du royaume alors même que ses ailes ne la portent plus ?

     

    Second roman de Laura Gallego Garcia que je lis, Deux cierges pour le diable m'avait enchanté, celui-ci est dans la même lignée. On suit Ahriel, ange gardien de la princesse Marla, calme et posée, elle élève la jeune reine dans les préceptes angéliques, son rôle lui convient parfaitement jusqu'au jour où un complot se dessine. Mais ce n'est pas la reine qui est visé mais elle ! Marla l'aurait-elle trahit ? Ahriel ne veut pas y croire, sa protégée se fourvoie, elle est jeune, elle se trompe. Malgré tout elle se retrouve en prison, mais pas n'importe laquelle. Gorlian. Ici pas de barreau, pas de mur, c'est un désert aride où elle apprendra vite à survivre si elle ne veut pas mourir.

    L'évolution d'Ahriel est très intéressante, au départ arrogante et sûre d'elle, c'est un ange gardien, en sa présence les gens lui doivent le respect, elle est déterminée, même face aux événements elle est certaine de sa mission. Mais elle perd petit à petit de sa superbe, en effet, quelque chose va remettre en question sa nature même d'ange. Face aux sentiments humains elle se saura comment agir. Son comportement à la fin du roman est un accomplissement de tous les changements qui se sont produits dans son parcours pour la liberté (à bien des égards). Son histoire d'amour avec Bran est naturelle et mignonne à suivre.

    Bran est un personnage que j'ai beaucoup apprécié ! Fanfaron, orgueilleux mais très intelligent il est très précieux à la survie d'Ahriel. C'est notamment grâce à lui qu'Ahriel va changer et de bien des façons différentes.
    Les autres personnages, Marla, Kendal, Sabine ne sont que des figurants, on les voit trop peut pour s'y attacher, ils sont là pour faire avancer l'histoire. J'ai envie de dire que cela ne me dérange pas, Ahriel est une héroïne aux multiples facettes qui se suffit à elle-même (enfin pour moi) et Bran qui l'accompagne apporte souvent la légèreté à la gravité de l'ange.

    L'écriture de l'auteur permet une lecture rapide et efficace, elle ne s'embarrasse pas de détails superflue. Elle n'hésite pas à malmener son personnage principal. Ici encore, comme dans Deux cierges pour le diable, certains rebondissements m'ont surprises, notamment un, autres moins, mais l'ensemble est finalement très cohérent.

    C'est donc une très bonne lecture que ce premier roman d'un diptyque, j'attends la suite avec impatience. Un grand merci aux éditions Baam ! de m'avoir permise de découvrir ce roman en avance. A


    Ailes de feu de Laura Gallego Garcia

    Tome 1 : Ailes de feu - Publication le 31 août
    Tome 2 : Ailes noires - Publication avril 2012


    Ajouter cette vidéo à mon blog

    Pin It

    20 commentaires
  • Masques

    Aralorn est une changeforme qui a délaissé les privilèges d'une noble naissance pour une vie d'espionnage et d'aventures. Elle a croisé Loup au cours d'une mission et tous deux sont devenus d'inséparables amis, car elle sait qu'il dissimule sa véritable nature sous son apparence animale.
    Mais des circonstances dramatiques vont l'amener à se poser encore plus de questions sur son énigmatique compagnon et sur l'ampleur de ses pouvoirs.
    Quant à lui, il fera tout pour protéger Aralorn du danger mortel qui la guette, quitte à se dévoiler, quitte à mettre sa vie et son âme en péril.

    Premier roman de Patricia Briggs, l'auteur nous explique en préambule le parcours qui a été le sien pour l'écriture et la publication, qu'elle en a d'ailleurs réécrit une partie lors de la sortie du second tome.

    Pour un premier essai, il faut avouer que c'est quand même pas mal du tout. J'ai même beaucoup apprécié suivre les aventures d'Aralorn, jeune espionne et changeforme, suivi par son fidèle compagnon Loup. Le début prend son temps pour se mettre en place, étant un récit de fantasy il faut s'habituer aux lieux, protagonistes et à l'univers en général. En effet, la magie se divise en deux sortes : la magie des humains, celles des mages, et la magie verte, celle des changeforme. Bien évidemment les uns craignent les autres et vice versa. L'une utilise les sorts et enchantements alors que l'autre est plus instinctive. Alors d'Aralorn est en mission auprès de l'ae'Magi, elle découvre une chose étrange, alors qu'elle n'est pas du genre soumise, elle ne souhaite pourtant qu'une chose, satisfaire au bon vouloir de l'archimage. Désireuse de se soustraire à ce sort fort désagréable, elle fuit sa mission mais lors de son retour elle se rend compte que son mentor agit bizarrement et que l'un de ses amis s'emporte alors qu'elle a des paroles désobligeantes à propos de l'ae'Magi.

    Les événements se mettent en place lentement et en découvre petit à petit les capacités de chacun et les rôles qu'ils vont jouer plus tard. Dès le départ j'ai accroché à la relation entre Aralorn et Loup, ce dernier est assez énigmatique et les révélations qu'il fait à sa Dame sont d'autant plus captivantes. Le personnage de Myr est lui aussi intéressant, le seul sans capacité magique mais avec un rôle important, de plus sa relation avec Loup puis Aralorn qui au départ pourrait créer des tensions leur apporte au contraire une nouvelle dimension. L'action n'est pas omnie présente mais par petite touche, on s'imprègne petit à petit de l'univers et des personnages même ceux secondaires. L'écriture de Patricia Briggs est pour moi assez reconnaissable, même dans les relations entre ses personnages, ce qui n'est pas pour me déplaire. J'ai beaucoup aimé l'évolution de Loup et Aralorn n'est pas sans rappeler une certaine Mercy, le caractère est assez ressemblant, tête de mule, courageuse et désobéissante, physiquement également la ressemble est frappante, petites toutes les deux, jolie sans être canon. D'ailleurs je n'ai pas pu m'empêcher de faire un parallèle entre les changeformes de Masques et ceux de sa série contemporaine. Le fait que les chapitres soient longs ne m'a pas empêché de dévorer le livre et j'avoue que je suis curieuse de découvrir la suite, surtout après ce final.

    Un grand merci à Livrraddict et Milady pour le partenariat. A

    Sianim de Patricia Briggs

    Masques

    La métamorphe et mercenaire Aralorn mène une existence dangereuse. Aujourd'hui, elle doit retourner à la maison de son défunt père, le Lion de Lambshold. Mais quand Aralorn et son compagnon loup arrivent, ils découvrent qu'il n'est pas mort, mais ensorcelé par l'ae'Magi, qui l'utilise comme moyen pour détruire Aralorn et son ami Loup. Aralorn doit donc surmonter cette brume mystérieuse ou sombrer dans la plus ténébreuse des magies.

    Sianim de Patricia Briggs

    Tome 1 : Masques - Publication mai 2011
    Tome 2 : L'épreuve du loup - Publication septembre 2011
    T
    ome 3 : Steal the dragon - Publication VO 1995
    Tome 4 : When demons walk - Publication VO 1998
    Pin It

    19 commentaires
  • La Marque
     
    Phèdre nô Delaunay a été vendue par sa mère alors qu'elle n'était qu'une enfant.
    Habitant désormais la demeure d'un haut personnage de la noblesse, pour le moins énigmatique, elle y apprend l'histoire, la théologie, la politique et les langues étrangères, mais surtout... les arts du plaisir.
    Car elle possède un don unique, cruel et magnifique, faisant d'elle une espionne précieuse et la plus convoitée des courtisanes.
    Rien ne paraît pourtant lui promettre un destin héroïque.
    Or, lorsqu'elle découvre par hasard le complot qui pèse sur sa patrie, Terre d'Ange, elle n'a d'autre choix que de passer à l'action.
    Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d'embûches, qu'il lui faudra mener jusqu'au bout pour sauver son peuple.
     
    Ceci n'est pas un coup de coeur. Autant le dire immédiatement, il dépasse largement le stade du coup de coeur, c'est un chef d'oeuvre, une fresque épique, une aventure fabuleuse. Phèdre nous narre son histoire, d'une telle façon que l'on a l'impression d'avoir entre les mains un antique récit d'Angelins. Dès l'âge de deux ans, vendue par sa mère à la cour de Cereus à cause de sa marque, une tache rouge dans son oeil, signe de Kushiel. A l'âge de 10 ans elle intègre la maison de Delaunay, un noble qui va lui enseigner l'art de voir et d'écouter, tout comme les langues et bien d'autres choses. Le plus important c'est qu'elle va utiliser tout son savoir en exerçant son art car elle est une courtisane, l'une des plus demandés du royaume de Terre d'Ange. Impossible d'en dire plus sur l'histoire sans dévoiler des éléments importants. Néanmoins, je peux vous parler des personnages.

    Tout d'abord Phèdre, notre narratrice, attachante et passionnée, on découvre ses premiers pas dans la maison de la nuit puis chez celui qui va prendre une très grande importante dans sa vie, Anafield Delaunay, il est son mentor mais bien plus, tout comme Alciun, l'autre élève du noble. J'aime beaucoup ces deux derniers personnages qui ont une grande affection pour notre héroïne est qui sont ceux qu'elle a de plus proche d'une famille. Joscelin le prêtre cassilin aux manières franchement agaçantes mais intéressant, Hyacinthe, le jeune tsingani, le premier ami de Phèdre qui cache autant de choses que cette dernière. Ils sont nombreux au fil des pages à faire leur apparitions, ouvrez grand vos yeux car ils ont tous une haute importance. Certains sont très attachants, d'autres vraiment détestables mais aucun ne laisse indifférent. L'écriture de Jacqueline Carey est sublime, là où certains passages sont difficiles, la plume de l'auteur rend le passage supportable.

    L'histoire, ô combien captivante ! Dans chaque chapitre, l'auteur nous donne énormément d'informations à assimiler. A cause de ça, on pourrait croire qu'il est lourd et difficile de tout cerner et retenir mais c'est souvent amener de telle manière que l'on comprend aisément. Le style de l'auteur, au départ un peu difficile à apprivoisé, autant par la forme que sur le fond, devient par la suite un vrai bonheur, j'avoue que j'ai quand même eu besoin de ma prêtresse pour quelques explications au départ. J'ai été captivée, aspirée dans épopée fantastique à la suite de Phèdre no Delauney, héroïne malgré elle. J'ai passé des nuits en Terre d'Ange et je compte y retourner très bientôt. Ah, il se peut aussi que j'ai assailli ma prêtresse de messages pendant une bonne partie de le nuit, bon d'accord tout la nuit, et même jusqu'au matin (6h30), histoire de partager ma lecture, oui ça fait cette effet là... A

     

    ✖ Pour lire un extrait c'est ici.


    Kushiel de Jacqueline Carey

    Tome 1 : La marque - Parution novembre 2008
    Tome 2 : L'élue - Parution mai 2009
    Tome 3 : L'avatar - Parution novembre 2009


    Kushiel de Jacqueline Carey

    Pin It

    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique